Pour une santé égalitaire et solidaire

L’AFM est signataire du « manifeste pour une santé égalitaire et solidaire ». Cette action collective est essentielle à nos yeux. Cette fois-ci, ce ne sont pas simplement les malades qui interpellent les pouvoirs publics sur la nécessité de sauver notre système de santé si envié de par le monde, mais comme l’écrit le journal Libération « une magnifique brochette de 123 personnalités ».

 

Pourquoi l'avons-nous signé ? Parce que cet engagement s'inscrit  dans la continuité des actions que nous menons depuis de nombreuses années pour défendre l’assurance maladie. Parce qu'il se fait l’écho de nos multiples inquiétudes. Des inquiétudes quant à l’accès aux soins. Des inquiétudes quant à la fragilisation du quotidien de familles déjà durement frappées par des maladies évolutives, chroniques et lourdement invalidantes. Des inquiétudes sur un éventuel coup d’arrêt aux espoirs nés de la recherche pour nos maladies encore incurables.

 

A l’heure où de nouveaux traitements se profilent pour des maladies jusqu’alors incurables, nous savons combien il est crucial que notre système de santé permette à chacun d’y accéder. Nous en sommes persuadés : seul un système basé sur une très large solidarité permettra de maintenir l’accès pour tous à ces futurs traitements. Le contrat social français s’est construit sur la mobilisation de multiples solidarités. Celle des riches avec les moins riches, mais aussi celle des jeunes avec les plus âgés, des célibataires avec les familles, des malades avec les bien-portants. C’est sur la diversité de ces solidarités que repose la cohésion de notre système de protection sociale.

Actuellement, ce principe de solidarité est menacé. Une telle évolution représente, à nos yeux, un grave danger pour l’avenir de notre système d’Assurance maladie. L’érosion progressive du principe fondateur qui est que l’on reçoit selon ses besoins, et non selon ses revenus, condamne l’ensemble du dispositif. Pire encore, les mesures de restriction successives détruisent à petit feu notre système de santé.

 

Nous avons signé  le « manifeste pour une santé égalitaire et solidaire », parce qu'il doit ouvrir le débat sur ces questions cruciales dans les prochains mois. Nous voulons alerter l’opinion et les pouvoirs publics sur l’urgence de la situation et la nécessité de donner à la santé la place qu’elle mérite dans les débats présidentiels. Non pas dans un esprit partisan, mais pour ouvrir un dialogue salutaire. L’avenir de notre système de santé en dépend. Celui des malades et des bien-portants également...

 

Laurence Tiennot-Herment

 

16/09/2011

 

 

Posted in Politique | Permalink | Comments (0) |

The comments are closed.